Voici ceux qui se sont engagés depuis plusieurs mois dans la perspective des futures élections communales.

Ils revendiquent une triple exigence dans leurs projets et leur fonctionnement :

la transition, la participation, la transparence.

Le mode de gouvernance

Il nous est apparu essentiel de bien définir la gouvernance à laquelle chacun d’entre nous va se soumettre volontairement, à la fois sur le plan individuel et à l’intérieur des instances que nous allons mettre en place progressivement.

Deux idées générales inspirent le schéma :

- la démocratie (locale, dans le cadre communal et communautaire) ne saurait se réduire à un rendez-vous électoral tous les six ans ou à la lecture d’un bulletin municipal ; elle doit être active et permanente,

- chaque habitant doit pouvoir prendre sa place dans la co-construction collective, et déterminer librement la nature de son engagement (durée, intensité, périodicité).

En partant de cette double conviction, pour organiser le travail en commun des élus et des habitants (non-élus), il est prévu de mettre en place :

- des commissions thématiques ouvertes, animées et représentées par des référents,

- ces commissions peuvent susciter la création d’un « groupe action projet », soit un groupe de citoyens attachés à l’élaboration d’un projet et qui vont le conduire jusqu’à sa réalisation complète,

- les propositions sont soumises, pour approbation préalable, au Comité de pilotage, organe qui rassemble les 23 élus de Dieulefit et les habitants dits « actifs » au sein des commissions ou des GAP (c’est-à-dire ceux qui ont travaillé de façon suivie et se sont vraiment engagés),

- enfin, le Conseil municipal reprend les projets qui ont été retenus. Lui seul possède les compétences légales nécessaires à la pleine réalisation des projets et autres programmes. Lui seul peut prendre les délibérations et autres résolutions nécessaires.

Totalement indépendant, l’Observatoire de la participation veille constamment à ce qu’une exigence fondamentale de notre gouvernance soit respectée : la participation. Dans le souci d’assurer le mieux possible la représentativité de cette instance, 10 de ses 12 membres seront tirés au sort dans une liste de citoyens volontaires. Les deux autres membres seront des élus.

  • Facebook